• Accueil
  • > Archives pour septembre 2016
( 26 septembre, 2016 )

Espace des sciences. L’histoire des plumes.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube
( 23 septembre, 2016 )

Au bord du lac.

Une simple et superbe ballade au bord d’un lac (19-IX-2016).

Montage 5

( 23 septembre, 2016 )

Point sur les stations à Sminthurus viridis.

Un point (période été) concernant les 5 stations sur lesquelles j’observe le symphypléone Sminthurus viridis. La composition en végétaux de ces stations est principalement la même. J’y retrouve du trèfle Trifolium, du liseron Galium et de l’herbe. Les différences se situent au niveau de l’ensoleillement pendant la journée, de l’épaisseur de la végétation, de sa densité et de sa verdure.

Station 1 : le matin, cette station reçoit le soleil. L’ombre n’arrive qu’en milieu de matinée. Le soleil revient vers 16h30/17h, jusqu’à la tombée de la nuit. Sur celle-ci, la végétation n’est jamais vraiment épaisse et dense.

Station 2 : cette station est inondée de soleil toute la matinée. Vers 14h30/15h, l’ombre fait son apparition grâce à une haie jouxtant celle-ci. La végétation est presque toujours dense et épaisse. Exemple de différences de température et d’humidité entre le dessus et le fond de la végétation. Le 03-IX-2016 à 14h45 : sur la végétation, 25,4°C et 54 %. Au fond, 24,3°C et 74 %.

Station 3 : sur celle-ci, le soleil s’y diffuse toute la journée. Seul un bouleau Betula, fait partiellement et temporairement de l’ombre. C’est une station qui souffre de la sécheresse. Le 03-IX-2016 à 15h : sur la végétation, 36,8°C et 39 %. Dans le fond, 35,7°C et 57 %.

Station 4 : le matin, sur cette station, c’est l’ombre. Le soleil arrive à midi et repart dans l’après-midi. En raison de sa proximité avec une haie, la végétation est toujours ou presque dense, épaisse et verte. Le 03-IX-2016 à 15h10 : sur la végétation, 33,1°C et 46 %. Dans le fond, 27,4°C et 66 %.

Station sans Sminthurus viridis: j’ai une autre station sur laquelle le trèfle se porte toujours très bien. Elle ne reçoit jamais le soleil. Raisonnablement, je pensais pouvoir y observer ces collemboles. Et bien non ! Je n’ai jamais vu un de ces symphypléones sur celle-ci.

Station (5) 03IX1629 Sminthurus viridis (m) 03IX166 Station (1) 03IX1614 Station (2) 03IX1617 Station (3) 03IX1619 Station (4) 03IX1623

( 17 septembre, 2016 )

Moineau domestique en vol.

Les deux Moineaux domestiques Passer domesticus étaient installés sur le même arbuste, au soleil. Soudain, sans que je n’ai pu déterminer le motif, le mâle s’envola en premier, suivi presque immédiatement de la femelle.

Passer domesticus (1f-1m en vol) 16I1653

( 12 septembre, 2016 )

M. domestique, recherche de matériaux.

Les aller-retour de ce Moineau domestique Passer domesticus mâle avec cette Herbe de la pampa Cortaderia selloana furent nombreux.

Passer domesticus 43

( 8 septembre, 2016 )

La communauté des moineaux.

Attitudes comportementales des Moineaux domestiques Passer domesticus. Les femelles F1, F2 et F3 sont en pause. Le mâle m1 est en toilettage. M2 était aussi en pause, puis soudain il y eu un grattage (février 2016).

Passer domesticus (5) 13II1646

( 5 septembre, 2016 )

La communauté des moineaux (comportement).

Quelques moineaux domestiques Passer domesticus se nourrissent au sol. Un mâle ayant trouvé un aliment, s’installe sur une branche juste au dessus de l’herbe, pour le déguster. Il n’oublie pas de jeter un coup d’œil à une femelle se nourrissant non loin de lui (janvier 2016).

Passer domesticus (m) 15I1680

( 3 septembre, 2016 )

Nouvel indice de reproduction chez Sminthurus viridis en aout 2016.

Après novembre 2015 et juillet 2016, j’ai eu la chance de découvrir deux nouveaux spermatophores le 28 août 2016, sur la même station que les deux observations précédentes.

Le 28 août, j’observais 7 Sminthurus viridis sur cette station, dont cinq de la couleur jaune ayant une taille d’au moins 2 mm, et deux autres plus petits de couleur vert (peut-être des juvéniles). Parmi les Sminthurus jaunes, deux individus étaient des mâles, identifiés grâce aux appendices génitales parfaitement visibles. D’ailleurs, je fus agréablement surpris par le nombre de collemboles trouvé sur une si petite surface.

Les spermdrops semblaient plutôt clairs. Je positionnais mon macroscope sur eux. La température était de 21,8°C et l’humidité de 60 %. Malheureusement pour moi, aucun collembole ne s’approcha des spermatophores. Encore raté !

Ces observations posent au moins deux questions. Qu’est-ce qui conditionne la dépose des spermatophores ? Est-ce le même mâle qui a produit ces deux spermatophores ? Pour la deuxième question, je ne peux pas donner de réponse. Pour la première question, pas de réponse, mais quelques données objectives. 1- souvent plusieurs mâles peuvent être observé non loin des spermatophores. 2- jusqu’à présent, les spermatophores ont toujours été trouvés sur des brins d’herbe et non sur les feuilles de trèfle. 3- il n’y a visiblement pas besoin d’une humidité importante et d’une température fraîche pour la dépose des spermatophores. 4- les spermatophores sur mes stations étaient déposés dans des milieux à la végétation dense, épaisse et bien verte.

Reste maintenant à continuer à mettre le nez dans l’herbe pour compléter la chaîne de reproduction de Sminthurus viridis.

Sminthurus viridis 28VIII167Sminthurus viridis (2) 28VIII1657Spermatophore 28VIII1644Station 28VIII1647

( 2 septembre, 2016 )

La gravité quantique à boucles.

Image de prévisualisation YouTube
|