( 3 septembre, 2017 )

Poliste VS Guêpe.

Dès que la Guêpe commune Vespula vulgaris commença à monter sur la feuille, le Poliste gaulois Polistes gallicus avança vers la guêpe en projetant vers l’avant son clypéus jaune et ses mandibules. La guêpe n’insista pas et quitta la feuille (03-IX-2017).

Polistes gallicus 03IX1771 

( 24 mai, 2017 )

Diptera-Tiphritidae.

Les mouches Tephritidae se reconnaissent facilement grâce à leurs ailes ornementées. Ce comportement fut observé le 16-V-2017. 

Légende de la photo.

A- le mâle pose ses pattes postérieures sur le dos de la femelle.

B- le mâle pose ses pattes postérieures sur la tête de la femelle. Les deux individus déploient leurs pièces buccales. 

C- le couple s’écarte momentanément l’un de l’autre.

D- les pièces buccales des deux mouches entre en contact.

Détails de l’observation.

L’observation se déroulait sur une feuille, en bordure d’une haie. Le contact entre les pièces buccales a eu lieu à plusieurs reprises. Visiblement, c’est le mâle qui a toujours été à l’initiative de ce comportement, en posant ses pattes postérieures sur la tête de la femelle. En réponse, la femelle basculait sa tête vers le haut et déployait ses pièces buccales jusqu’au contact avec celles du mâle. Pourquoi ce comportement ? Chez un Brachycera Tephritidae, au bout de la trompe, une partie du labium se dilate pour former le labelle. Cet élément possède de nombreux canaux qui vont permettre d’absorber des liquides.  Lors de ces contacts de pièces buccales, se produit-il des échanges de substances ? Des études nous disent que les sens visuels, tactiles, sonores et gustatifs sont utilisés lors de la phase de reproduction. Donc, nous assisterions ici, au comportement gustatif. Chez les Tiphritidae, le mâle utilise un « lek », qui peut-être une feuille, comme sur l’image. Celui-ci va défendre ce petit territoire, et produire des phéromones sexuelles pour attirer une femelle.

Tephritidae 16V1735

( 6 avril, 2017 )

Syrphe en protection territoriale.

Ce petit syrphe, Eristalis sp en vol stationnaire, surveille son territoire.

Eristalis sp 01III1713

( 19 mars, 2017 )

Punaise en prédation.

Nabis rugosus est un hémiptère commun, de la famille des Nabidae. Dans cette famille, qui compte environ 400 espèces, les juvéniles et les adultes sont des prédateurs. Sur cette image, nous avons un individu femelle venant de capturer une proie. Chez les Nabidae, on observe des formes ailées et brachyptères. J’ai observé cet hémiptère sur une zone herbeuse, à l’intérieur d’un bois de feuillus, le 17 mars 2017.

Nabis rugosus 17III1755

( 18 mars, 2017 )

Mouche téphritide.

Le 12 mars 2017, je découvris cette petite mouche Tephritidae. Le diptère aux ailes ornementées, attendait patiemment la chaleur du soleil, pour s’envoler. La larve de ces mouches se développe souvent dans des galles qui apparaissent sur la plante-hôte.

Tephritidae 12III1744

( 12 mars, 2017 )

Rencontre Hémiptère/Araignée.

Tête à tête, dans une haie, entre un hémiptère Palomena prasina et une araignée Salticidae. 

P. prasina-Salticidae 12III1765

( 3 mars, 2017 )

Frelon asiatique.

Frelon asiatique Vespa velutina découvert sous une souche, à l’intérieur d’une cavité, dans un bois de conifères. 

Vespa velutina 03III1767

( 19 mai, 2015 )

Andrenidae.

Andrenidae

( 9 mai, 2015 )

Hemiptera, Miridae.

H. thoracica

|